Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marathon 2 l'Espoir

Mardi 14 Juin 2011 - 86ème étape : Granville / Avranches

15 Juin 2011 , Rédigé par Guy AMALFITANO

Notre Kangourou a décidé de calmer ses hardeurs et a donc décidé de débuter cette 86ème étape plus lentement afin d'essayer de contrôler sa douleur.

Tout au long de la première partie de course, Guy a pu profiter d'une superbe vue en longeant la mer, malgré la douleur qui s'était bien réveillée.

1ère pause au 15ème kilomètre lors de laquelle Guy a pris soin de sa jambe en se massant et en s'appliquant de la glace sur le tibia afin de tenter d'atténuer la douleur.

Ses muscles fragilisés n'ont pas été épargnés sur la seconde partie de course puisque Guy a parcouru des routes assez vallonnées. A noter que Guy a rencontré sur sa route un cycliste qui n'était autre que son conducteur du lendemain!

2ème pause "gourmandises" à 6 kilomètres de l'arrivée.

Pour la dernière partie de course, notre Kangourou a décidé d'accélérer la cadence car le rythme de croisière qu'il s'était imposé depuis le matin commençait à sérieusement l'énerver.... un peu maso sur les bords notre Kangourou...

Malgré cette accélération et après avoir parcouru le dernier kilomètre en montée, la douleur au tibia avait diminuée!

Arrivée à 17h30 devant la Mairie d'Avranches où Guy a été accueilli par plusieurs adjoints au Maire ainsi que des membres de la Ligue et du Lion's Club.

Après un petit apéritif, direction la salle omnisports de la ville où Guy a pu se doucher et stationner son camping-car pour la nuit.

Guy a ensuite eu la visite d'un kiné qui l'a massé et a annoncé le verdict : grosse contracture musculaire au niveau du releveur (muscle du pied). Le kiné lui a préconisé de réaliser des séances d'étirements et des massages tous les soirs. L'idéal serait de ne pas trop forcer pendant quelques jours, le temps que la douleur passe, mais connaissant notre Kangourou Capbourut, c'est pas gagné !!!

 

départ sous la grisaille ...

14 juin 2011 001

 passage à Angey ... 14 juin 2011 002

14 juin 2011 004

 rencontre avec le conducteur du Lion's Club du lendemain ...

14 juin 2011 013

14 juin 2011 016

 Arrivée à Avranches ....

14 juin 2011 019

... avec le chauffeur du jour ... 14 juin 2011 020

... où Guy a été accueilli devant la Mairie ... 14 juin 2011 024

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Etienne 20/06/2011 22:16


Bonjour Guy, comme je le lis dans les post suivants tu suis les conseils de ton kiné (préféré?). Je t'envoie (par la pensée) un max de courage et de soutient pour la suite de ton énorme défi. Tu es
en train de réaliser une course incroyable digne du "Guiness Book". Courage courage.
Ton kiné d'Avranches : Etienne.


Constant Geneviève 16/06/2011 12:08


Bonjour mon Guytou,
Comme chaque fois au téléphone, tu me dis : tout va bien, je suis en pleine forme....Je vois, je vois, en attendant il faudrait peut-être ralentir un peu ton rythme car nous voulons te récupérer en
pleine forme à Orthez. Je sais que tu prendras soin de ton tibia et souhaite que tu pourras rencontrer, de nouveau, un Kiné sur ta route, homme ou femme, peu importe, le tout c' est qu'il te
soulage !
Je pense trés fort à toi, grosses bises de nous deux
tatie Gene et Daniel


Dan 15/06/2011 21:14


Je suis d'accord avec Jean-Marc, des mains avisées te seraient d'un grand secours ; te rappelles-tu avant ton départ de cette idée de se mettre en rapport avec des écoles de kiné pour un soutien
logistique de ta "mécanique humaine" ! Ménage-toi, il reste du chemin à faire...Là, je suis bien impuissant à te soulager de mes mains mais mes pensées sont avec toi tous les soirs.
Bises de Dan et Pierrette.


annie et andré 15/06/2011 19:37


Salut mon Guy! Prends bien soin de toi et fais bien tout ce qu'il faut pour te ménager. Nous t'envoyons nos bisous quotidiens. A demain. Les Six-Fournais


marcel et denise d'Orthez 15/06/2011 18:40


Salut à Guy d'Orthez . Nous sommes toujours pleins d'admiration pour vous. Courage et étirements. Souhaits pour une bonne santé.
Continuez de nous étonner et de nous faire visiter la France.